CatégoriesActualité CBD

Le Zimbabwe approuve pour la première fois le CBD à usage médical

Le Zimbabwe autorise désormais la vente de médicaments à base de cannabidiol (CBD) en complément du traitement administré aux patients.

La Zimbabwe Medicines Authority a exhorté tous les producteurs, fabricants, importateurs, exportateurs et pharmaciens détaillants agréés de chanvre et de cannabis à demander des licences pour commercialiser ces produits.

Les régulateurs demandent aux parties intéressées de fournir des échantillons de produits afin qu’ils puissent inspecter les installations de fabrication. “Les vendeurs de cannabis sans licence seront poursuivis pour avoir vendu de la drogue sans licence”, a-t-il déclaré dans une lettre du 18 juillet.

Le Zimbabwe a légalisé le cannabis médical en 2018, stimulé par les réalités économiques. Les ventes mondiales de tabac, longtemps la plus grande exportation du pays, sont en chute libre, obligeant les agriculteurs et les législateurs du Zimbabwe à repenser leur approche de l’agriculture.

Les leaders de l’industrie encouragent les producteurs de tabac du pays à “cultiver du cannabis afin qu’un quart de leurs revenus provienne de cette plante d’ici 2025”. En 2019, le Zimbabwe a levé son interdiction de la culture du cannabis, ouvrant la voie à la culture du chanvre industriel destiné à l’exportation.

L’année dernière, le Zimbabwe a exporté 30 tonnes de chanvre industriel vers la Suisse. Il s’agit de la première incursion sur le marché européen.

En mai,  le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa, a mis en service une ferme et une usine de traitement de cannabis médical de 25 millions d’euros exploitées par Swiss Bioceuticals Limited dans la province occidentale du Zimbabwe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.