CatégoriesSanté & CBD

La maladie de Lyme et le CBD

La Borréliose de Lyme, simplifiée en maladie de Lyme, est une maladie transmise à l’homme par la piqûre d’une tique infectée. On estime entre 25 000 et 68 530 cas de Borréliose de Lyme par an sur la période de 2009 à 2020 en France. En 2020 en France, 710 personnes ont été hospitalisées pour un cas de Maladie de Lyme.

Les tiques ne sont pas infectées. Ces acariens se trouvent surtout en dessous de 1 500 m d’altitude et vivent dans des zones boisées et humides, les herbes hautes des prairies, les jardins, les forêts…

Dans plus de 90% des cas, la piqûre est traitée rapidement et sans problèmes. Par contre, si l’infection est diagnostiquée trop tard, la progression se fait en silence, jusqu’à provoquer fatigue, douleurs et paralysies partielles. Sans un diagnostic précoce de la maladie de Lyme, il est parfois difficile d’interpréter ces symptômes et d’en trouver le bon traitement.

En prévention, il est conseillé d’adopter les bons gestes pour éviter tout risque de piqûres

-Avant une activité en nature : Couvrir ses bras et ses jambes avec des vêtements longs. Utiliser un répulsif en respectant le mode d’emploi.

-Après une activité en nature : Inspecter soigneusement son corps (les aisselles, les plis du genou, les organes génitaux, le nombril, les conduits auditifs, le cou, le cuir chevelu). En cas de piqûre, il est important d’extraire la tique le plus rapidement possible. En effet, si elle est porteuse de la bactérie, plus elle restera accrochée, plus le risque de transmission augmente.

-Après avoir été piqué par une tique : Surveiller la zone piquée pendant un mois. Si une plaque rouge et ronde s’étend en cercle à partir de la zone de piqûre (érythème migrant), il faut consulter un médecin rapidement. Dans ce cas-là, seul un traitement antibiotique de deux semaines au moins, sera efficace. En l’absence de traitement antibiotique, des formes précoces peuvent apparaître. En effet, la maladie de Lyme peut causer, plus de 6 mois après la piqûre de tique, voire plusieurs années, des troubles cutanés, neurologiques, articulaires, cardiaques, ophtalmologiques ou cognitifs. Ceux-ci peuvent se manifester seuls ou de manière associée. Certains spécialistes la qualifient de « grande imitatrice », du fait de cette multitude de symptômes qui s’apparentent à tout un tas d’autres pathologies.

Pour comprendre comment le CBD peut intervenir lors de cette maladie, il est d’abord question d’en redéfinir les symptômes : des troubles cutanés, neurologiques, articulaires, cardiaques, ophtalmologiques et cognitifs.

Il n’existe pas encore d’études significatives sur le sujet, cependant, on sait déjà que le cannabidiol a des vertus décontractantes, anti-inflammatoires, antibactériennes et antidépressives. Quatre propriétés déjà utiles, qui a minima, pourraient limiter les dégâts causés par la Borréliose de Lyme.

Ses vertus anti-inflammatoires peuvent aider à réduire les douleurs chroniques. Ensuite, ses propriétés antibactériennes et antioxydantes peuvent permettre de protéger les cellules contre les agressions extérieures et agir comme un protecteur du système immunitaire. Et enfin, son pouvoir relaxant, antidépressif, permet de limiter l’état de stress et aide ainsi, à réguler l’humeur et le sommeil. Deux choses primordiales pour mieux appréhender son quotidien.

Le cannabidiol (CBD) peut donc être une aide, non pas comme un moyen de guérir de la maladie de Lyme, mais de celui, d’au moins mieux vivre avec. Il ne doit en aucun cas remplacer la prise d’antibiotiques une fois le diagnostic posé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.